Cégep de Matane

Katia Lienafa

Katia Liénafa, Ph.D. en sciences sociales appliquées, est conseillère pédagogique à la recherche au Cégep de Matane et collabore avec le Centre de développement et de recherche en intelligence numérique (CDRIN). A ce titre, elle accompagne les enseignants dans l’élaboration de projets de recherche et sensibilise les équipes de recherche à la conduite responsable de la recherche et au respect de l’éthique. Elle s’intéresse aux problématiques entourant le développement d’une utilisation responsable de l’intelligence artificielle.

Professional Skills

Sciences sociales 100%
Innovations sociales 90%
Recherche collégiale 85%

Communication :

Mettre les individus au cœur du projet d’intelligence artificielle

Résumé:

Le Centre de développement et de recherche en intelligence numérique (CDRIN) offre des services de recherche appliquée, de développement expérimental, et de transfert technologique pour les entreprises dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). Il répond également aux besoins de développement des compétences et de perfectionnement de la main-d’œuvre de ce secteur en constante évolution

L’IA, par la sophistication des programmes informatiques qu’elle permet d’élaborer, présente une véritable valeur ajoutée pour les entreprises et organisations car elle contribue à améliorer leur productivité en simplifiant ou automatisant certaines tâches, et à réduire leurs frais. Pourtant, ce virage numérique comporte des défis multiples comme le coût de la collecte de données qui handicape et discrimine les plus petites organisations, la sécurisation des données collectées, l’implantation des outils développés au sein de l’entreprise, la nécessaire actualisation de la formation des employés, la prise en compte du respect de la vie privée, la confidentialité et la conservation des données.

En se basant sur son expérience en recherche appliquée d’une décennie, le CDRIN présentera les problématiques rencontrées quant à l’implantation des technologies de l’IA, aux défis financiers et sociaux que cela représente pour certaines organisations et l’attention qu’il porte au développement d’une utilisation de l’IA responsable.